AccueilActualitésRéunion d’information sur la méthanisation

Réunion d’information sur la méthanisation

Bièvre Isère Communauté organisait hier une réunion publique d’information sur la méthanisation. Avec près de 150 personnes, l’amphithéâtre du lycée agricole de La Côte Saint-André était comble, preuve de l’intérêt des Bièvre Isérois pour la transition énergétique. Plusieurs intervenants se sont succédé pour présenter le processus et les enjeux de la méthanisation, avant un échange fructueux avec le public. Yannick Neuder, Président de Bièvre Isère Communauté, Jean-Claude Darlet, Président de la chambre d’agriculture, Véronique Pinet (GRDF), Pauline Evrard-Guespin (GRDF), Jacques Wiart (ADEME), Delphine Bellanger (AGEDEN), Jean-Paul Sauzet (conseiller à la chambre d’agriculture), Martial Simondant, Eric Savignon et Guy Gerin, Vice-Présidents de Bièvre Isère, ont ainsi présenté la méthanisation et répondu aux questions du public sur ce procédé encore méconnu, qui est néanmoins très intéressant à l’heure où la question environnementale est au cœur des débats.

Bièvre Isère a arrêté son PCAET (Plan Climat Air Energie Territorial) lors du conseil communautaire du 25 juin dernier, avec pour objectif de devenir un modèle de transition écologique. Aujourd’hui, on compte 12% d’énergie renouvelable sur le territoire. L’objectif est d’atteindre 32% d’énergie renouvelable en 2030 et une baisse de -20% de la consommation énergétique. De nombreuses actions sont donc mises en place pour atteindre ces objectifs :

  • réhabilitation énergétique de bâtiments publics,
  • aides aux habitants pour remplacer leurs appareils de chauffage obsolètes,
  • inauguration d’un parc solaire,
  • étude pour développer l’hydrogène,
  • promotion des mobilités douces…

Bièvre Isère a également souhaité soutenir les projets de méthanisation.

La méthanisation consiste à utiliser les déjections animales mêlées à des cultures intermédiaires, des résidus céréaliers etc. et à les mélanger dans un digesteur, aussi appelé « méthaniseur ». Du biogaz se dégage du digesteur, qui peut être utilisé sous différentes formes (combustion pour la production d’électricité et de chaleur, production d’un carburant, ou injection dans le réseau de gaz naturel après épuration). Les résidus de déchets qui sortent du digesteur sont appelés « digestat » : un concentré d’azote, de phosphore et de micro-organismes qui sont ensuite épandus sur les terres en guise d’engrais en lieu et place de l’épandage (c’est un fertilisant inodore, grâce au procédé de stockage préalable qui enlève l’odeur des effluents).

La méthanisation permet ainsi de valoriser les déchets des agriculteurs pour produire de l’énergie, soit un vrai enjeu environnemental (la production moyenne d’une unité de méthanisation est de 10 Gigawatt/h par an). Elle permet également d’apporter un complément de revenus aux agriculteurs, soit un vrai enjeu de soutien à une profession en difficultés.

En Isère, on compte environ 40 projets de méthanisation en cours. Bièvre Isère Communauté a souhaité, dès 2015, au travers de la réalisation d’une étude d’opportunité, connaitre les potentialités du territoire pour ce mode de production d’énergie. En 2017, les conclusions de l’étude d’opportunité ont été rendues et ont permis d’identifier 4 zones préférentielles, de par leur localisation, à l’implantation d’une unité de ce type, et identifiées au PLUi en cours d’approbation :

  • Une zone aux alentours de Saint Etienne de St Geoirs
  • Une zone aux alentours de La Côte Saint André / Saint Siméon de Bressieux
  • Une zone aux alentours de Saint Jean de Bournay
  • Une zone aux alentours de Champier / Le Mottier

En 2018, Bièvre Isère Communauté a financé en partie la réalisation d’une étude de faisabilité qui a permis de préciser l’étude d’opportunité.

Les 4 projets en Bièvre Isère sont ainsi portés par des agriculteurs, regroupés au sein d’une association créée en 2017, Agri Biogaz en Dauphiné. L’association travaille en lien avec les collectivités, la Chambre d’Agriculture, le bureau d’étude et tous les partenaires. Les projets réunissent entre 8 et 12 agriculteurs chacun. Ce sont des projets uniquement agricoles (pas de déchets agroalimentaires ni de stations d’épuration). Bièvre Isère joue un rôle de facilitateur (inscription des zones au PLUi) et d’accompagnateur des (communication autour de la méthanisation pour informer les habitants).

Article précédent : Présentation du guide des producteurs de Bièvre Isère
Article suivant : Les graines de détective à Chamboul’tout !


Partagez

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+ Partager sur linkedin Partager sur viadeo

Envoyez

Partager par courriel

Imprimez

imprimez