AccueilL’institutionNos missionsEau potable / assainissement

Eau potable / assainissement

L’eau est un élément indispensable à la vie de tous les jours. Sa production, distribution, son utilisation, la maintenance du réseau, tout cela découle d’une mission de service public de première importance pour Bièvre Isère Communauté.

L’eau sous contrôle

Afin de maintenir un niveau de qualité de l’eau conforme à la règlementation et éviter tout problème de fuites, les 625 kilomètres de canalisations font l’objet d’une attention constante, assurée par le service de l’eau.

Sept fontainiers sont ainsi affectés à plein temps sur le réseau pour intervenir en prévention ou en urgence lors de ruptures de canalisations pour rétablir au plus vite l’alimentation en eau potable des abonnés.

L’eau traitée et distribuée à ces derniers est à la fois contrôlée par l’agence régionale de santé (ARS) et le service de l’eau de Bièvre Isère Communauté.

Dès que l’eau coule dans votre évier, c’est l’assainissement qui prend la suite. Ce dernier recouvre deux formes : l’assainissement collectif et individuel.

L’assainissement collectif est la dénomination de l’ensemble des ouvrages et des techniques permettant de collecter les eaux usées, de les transporter jusqu’à la station d’épuration et de les dépolluer avant de rejeter vers le milieu naturel les eaux épurées.

Les réseaux de transport des eaux usées, communément appelés « tout-à-l’égout », permettent de transporter les eaux usées vers des structures de traitement. Ainsi, notre territoire compte différents ouvrages de traitement, tous entretenus par Bièvre Isère Communauté : 3 stations d’épuration (dont deux à La Côte-Saint-André et une à Izeaux pour la commune de Sillans mais qui ne dépend pas directement de Bièvre Isère Communauté), 6 lagunes (Commelle, Arzay, Faramans, Pajay et deux à St Siméon de Bressieux) et 2 stations d’épuration dont le système de traitement s’effectue par un filtre planté de roseaux (Bossieu et Plan).

L’assainissement non-collectif

Bièvre Isère Communauté, compétente en matière d’assainissement non collectif, est obligée de contrôler les installations existantes chez les particuliers (conformément à l’article L2224-8 du Code Général des Collectivités Territoriales). Cet article précise qu’à l’issue du contrôle un document précisant les travaux à réaliser pour éliminer les dangers pour la santé des personnes et les risques avérés de pollution de l’environnement doit être réalisé.

Après avoir été utilisée, l’eau contient des graisses, des savons et détergents, des matières en suspension et des matières dissoutes (organiques ou minérales).

Pour protéger les rivières et nappes phréatiques dans lesquelles l’eau est puisée, il est indispensable de dépolluer cette eau avant de la rejeter dans l’environnement.

Partagez

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur google+ Partager sur linkedin Partager sur viadeo

Envoyez

Partager par courriel

Imprimez

imprimez