AccueilActualitésLa sécheresse s’aggrave en Bièvre Isère

La sécheresse s’aggrave en Bièvre Isère

Les fortes chaleurs de ces dernières semaines couplées au manque de pluie aggravent la sècheresse sur le territoire de Bièvre Isère, et plus globalement sur l’ensemble du département. Certains cours d’eau ou nappes phréatiques souterraines affichent des niveaux très bas pour la saison. Cette situation a conduit le préfet de l’Isère à renforcer les mesures de restriction, comme indiqué sur le communiqué de presse disponible ici.

L’ensemble du territoire impacté

Cette sècheresse touche l’ensemble du territoire de Bièvre Isère, sur les eaux souterraines, donc le réseau de distribution de l’eau potable et les forages privés, et sur les eaux superficielles, comme les étangs ou les cours d’eau.

Différentes restrictions s’appliquent selon les niveaux d’alerte. La carte détaillée et toutes les mesures à respecter sont à retrouver ici.

Trois communes sont placées en situation de crise, soit le niveau maximal d’alerte de 4/4 :

  • Roybon
  • Montfalcon
  • Saint-Clair sur Galaure

36 autres communes de Bièvre Isère Communauté sont actuellement en alerte renforcée (3/4) :

  • Beaufort
  • Bossieu
  • Bressieux
  • Brézins
  • Brion
  • Champier
  • Châtenay
  • Faramans
  • Gillonnay
  • La Côte Saint-André
  • La Forteresse
  • La Frette
  • Le Mottier
  • Lentiol
  • Longechenal
  • Marcilloles
  • Marcollin
  • Marnans
  • Ornacieux-Balbins
  • Pajay
  • Penol
  • Plan
  • Porte des Bonnevaux
  • Saint-Agnin sur Bion
  • Saint-Étienne de Saint-Geoirs
  • Saint-Geoirs
  • Saint-Hilaire de la Côte
  • Saint-Michel de Saint-Geoirs
  • Saint-Paul d’Izeaux
  • Saint-Pierre de Bressieux
  • Saint-Siméon de Bressieux
  • Sardieu
  • Sillans
  • Thodure
  • Tramolé
  • Viriville

Les onze communes restantes sont placées en alerte sècheresse (2/4) :

  • Artas
  • Beauvoir de Marc
  • Châtonnay
  • Culin
  • Lieudieu
  • Meyrieu les Étangs
  • Royas
  • Saint-Jean de Bournay
  • Sainte-Anne sur Gervonde
  • Savas Mépin
  • Villeneuve de Marc

Les usages économiques de l’eau restent en vigueur, en particulier pour le monde agricole.

L’eau potable n’étant illimitée, Bièvre Isère Communauté invite l’ensemble des habitants à faire preuve d’une vigilance accrue quant à la consommation de cette ressource.

 

Article précédent : Cet été, osez le golf !
Article suivant : Une journée au Moyen Âge pour les ados des accueils de loisirs


Partagez

Partager sur facebook Partager sur twitter Partager sur linkedin Partager sur viadeo

Envoyez

Partager par courriel

Imprimez

imprimez